Boutique ésotérique en ligne - Livraison sans frontières et GRATUITE en France dès 40 euros - Prendre Rdv pour vos séances Reiki

Chapelet en bois - Collectif Spirite
Chapelet en bois - Collectif Spirite
Chapelet en bois - Collectif Spirite
Chapelet en bois - Collectif Spirite
  • Charger l'image dans la galerie, Chapelet en bois - Collectif Spirite
  • Charger l'image dans la galerie, Chapelet en bois - Collectif Spirite
  • Charger l'image dans la galerie, Chapelet en bois - Collectif Spirite
  • Charger l'image dans la galerie, Chapelet en bois - Collectif Spirite

Chapelet en bois

Prix normal
$12.00
Prix réduit
$12.00
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Livraison offerte dès 40 euros Frais d'expédition calculés lors du paiement.

Chapelet de Lourdes

Chapelet de Lourdes en corde authentique composé de grains rond en bois foncé et d'une croix en bois avec le christ .

Ce petit chapelet de Lourdes est simple, authentique et ravissant à la fois. Résistant à toute épreuve, il accompagnera vos prières à tout moment et sera un beau souvenir de Lourdes.

Réalisé à la main et les dizaines sont séparées par des petits noeuds et la croix représente Jésus Christ .

LES ORIGINES ET LE SENS DU CHAPELET OU ROSAIRE

Quelles sont les origines et le sens du chapelet ou du rosaire ?

LE CHAPELET EN ASIE

Comme la cloche, le chapelet est originaire d'Asie. C'est au départ une création indienne qui remonte à des millénaires, et dont le mais est de canaliser les pensées de l'homme autour d'une prière. Le chapelet a donc existé dans l'hindouisme et dans le bouddhisme bien avant d'apparaître comme support de la foi dans le christianisme d'Orient et d'Occident.

Le chapelet originel indien est appelé « mala », ce qui signifie en sanscrit : collier de méditation , car il est souvent porté autour du cou. Dans le bouddhisme, il comporte 108 graines ou perles, correspondant aux 108 noms du bouddha . Sa récitation se veut être un apaisement spirituel pour guérir les blessures de l'âme. Les grains successifs servent à concentrer la pensée autour d'un thème méditatif ou d'un mantra.

LE CHAPELET DANS LE CHRISTIANISME

Très tôt dès la période apostolique, des anachorètes ou ermites d'Orient enchaînent des prières vocales dans le mais d'orienter leur être vers la contemplation du Dieu de la Bible. La plupart récitent les 150 psaumes de David , et Palladius évoque un religieux qui emmagazine sur lui des petits cailloux qu'il jette au fur et à mesure qu'il a exprimé ses prières. Les ermites d'Egypte ont enfilé des cailloux sur un cordon pour faciliter leur démarche spirituelle, et guider le rythme de leur récitation de passages bibliques et d'oraisons. Un peu plus tard, les chapelets ainsi constitués se sont focalisés sur la prière du Notre Père, d'où le premier nom connu du chapelet en Occident : le « paternostre ».

C'est donc plus tardivement que la chapelle dédiée à Notre Père s'est mué en support de dévotion à la Vierge Marie, dès la moitié du Moyen Age. UNE signaler qu'il s'agissait bien de guider une prière au Père par le Christ, puisque la distribution des grains se répartirait en mystères de la vie de Jésus.

LE SENS DU CHAPELET

L'origine du terme « chapelet » provient du fait qu'au Moyen Age, les communautés et les familles possédaient une statuette de la Vierge sur la tête de laquelle on déposait une couronne de roses. Cette coiffure florale a induit le mot chapeau, chapelle en vieux français. Le soir, une prière était dite à partir de chaque rose, ce qui donnera également le nom de rosaire.

On imagina alors de jeter sur un fil des grains de buis, d'olivier ou d'argent pour remplacer la série de fleurs plus fragile. Sainte Brigitte d'Irlande (6ème siècle) organisa autour de ces grains les prières du Notre Père et du Je vous salue Marie (à partir du texte biblique). Le sens du chapelet prit une tournure beaucoup plus mariale dès le 11ème siècle.